Les frais de douane dropshipping : comment les prévoir ?

Avoir un business en ligne en dropshipping peut être extrêmement rentable. Comme tout commerce avec lequel on gagne de l’argent avec des fournisseurs étrangers, vient le moment où il faut se pencher sur les frais de douane dropshipping applicables. Voyons ensemble comment se déclarer à la douane et être dans la légalité pour faire du dropshipping.

Comment s’applique les frais de douane dropshipping ?

Je n’ai pas la prétention dans un seul article, de vous dépeindre tout le dropshipping légal en France. Je vais vous donner les éléments essentiels à connaître pour ne surtout pas faire n’importe quoi. Si vous avez besoin d’aller plus loin dans la démarche, je serai ravi de vous accueillir dans ma formation sur le dropshipping.

Soyons clairs, oui il y a des frais de douane et de TVA à l’importation à payer quand on fait de la vente en ligne. Mais, elle ne s’applique pas de façon systématique et semblable à tous vos colis et importations. Les droits et taxes de douane ne sont à régler uniquement si le colis en expédition vers le client final est en provenance d’une zone en dehors de l’Union européenne et a une valeur des marchandises supérieure à 150 €. Nous vous conseillons de vous rendre sur le site officiel de la douane française afin de consulter les grilles tarifaires applicables en fonction du produit à l’import. Il va être envoyé un Email au client comme quoi le colis est bloqué à la douane en attente du règlement des frais de douanes.

Certains colis peuvent passer à la trappe et être livrés sans cette obligation. C’est une technique souvent utilisée par les fournisseurs sur Aliexpress, qui utilisent un mode de livraison des commandes par petits colis, qui n’attirent pas l’attention. Ils indiquent ensuite un prix visible sur l’étiquette inférieur au prix réel du produit. Cette libre pratique n’est pas très orthodoxe, mais cela permet d’avoir des tarifs douaniers en dehors des pays de l Union européenne, par importation chinoise, détaxée. La réglementation est très claire, tout comme les procédures de dédouanement. Je vous alerte également sur la contrefaçon. Ce n’est pas un paiement des droits qui vous sera réclamé, mais une grosse amende ainsi qu’une destruction de la marchandise de la part des Autorités douanières.

Les frais de douane et TVA pour toutes les formes juridiques ?

La TVA est redevable quoiqu’il advienne, peu importe qui a commandé et qui est le vendeur, dès lors que l’acheminement d’un produit étranger rentre sur le sol français. Sous-entendu, si vous êtes auto entrepreneur en dropshipping, vous êtes redevable des droits de douane et de la TVA à 20 % sur chaque marchandise importée. Il peut arriver que votre colis n’ait pas de contrôle de douane et donc de droits d’importation. Nous vous invitons malgré tout, en cas de contrôle futur, d’avoir une réserve prévue pour payer la TVA dont vous êtes redevable. Faites votre déclaration en douane et payez vos frais de dossier dès que les marchandises commerciales transitent par les Douanes françaises et le nécessitent.

En micro entreprise, vous êtes dédouané de la TVA. C’est-à-dire que vous parlez toujours en prix TTC et non en HT. Les 20 % de TVA sont déjà inclus et réglés dans le prix du produit. Ne vous tracassez surtout pas avec ces questions. Tant que vous êtes dans les seuils autorisés en tant qu’auto entrepreneur, vous n’avez pas à vous préoccuper de la TVA, vous avez droit à un dédouanement. Les questions sur la fiscalité en dropshipping sont légitimes en tant que E commerçant. Il est important d’y penser en amont de la création de votre e boutique, afin de regarder les formalités du territoire douanier, comment se passe l’importation de marchandises, la taxe sur la valeur ajoutée, les frais de livraison exigibles ou non, le dédouanement des marchandises importées, les transporteurs à privilégier en fonction de la taxation, la taxe d importation, etc. Toutes les formalités douanières sont à considérer.

Quel salaire espérer en dropshipping ?

On aimerait tous avoir un E commerce qui nous permette de générer un véritable salaire en dropshipping.

Mon avis sur le dropshipping, c’est que pour avoir un commerce en ligne rentable, il faut avoir un bon ratio prix de vente et marge. Il est essentiel de bien connaître vos marges sur les produits que vous vendez. Pour les calculer, il faut savoir avec précision quel est votre prix d’achat, le prix de vente, combien vous avez de frais mensuels par rapport à votre CMS, votre plateforme dropship, les éventuels outils marketing et le temps que vous investissez. Votre salaire va donc dépendre des marges que vous appliquez sur vos produits, qui sont très variables. De façon concrète :

  • Vous avez fait une recherche de fournisseur et votre choix est fait
  • Vous achetez un produit à 20 € HT pour le revendre, en appliquant une marge rentable, entre 3 à 100 voir plus, soit 40 € de marge dans cet exemple. Pour établir un prix de vente pour le client final, il va falloir prendre en considération plusieurs facteurs, le tout est de le proposer à un prix acceptable pour le consommateur. Sur cet exemple, votre marge brute est de 30 €, en déduisant vos frais.

Pour être sûr d’avoir un site de vente en ligne rentable, je vous conseille de vous former. C’est ce qu’on appelle un placement et un investissement intelligent, que vous allez vite pouvoir rentabiliser grâce à vos premières ventes en dropshipping. En résumé, soyez attentifs aux droits de douane, aux frais de transport quand vous voulez importer des produits venant de pays de destination hors UE.

>